Dossier Sportster

Nouveautés

63 ans d’histoire

Lancé en 1957 par Harley-Davidson, le Sportster se pare d’améliorations technologiques au fil des décennies. Aujourd’hui, le modèle reste fidèle à ses racines : une moto légère, puissante et accessible. KS Motorcycles retrace l’histoire de la légende qui fête son 63ème anniversaire cette année.

Les débuts

Entre 1948 et 1965, Harley-Davidson distribue ses modèles équipés des moteurs Panhead. Dans le même temps, les constructeurs anglais proposent des motos légères et performantes. Triumph, BSA et Norton deviennent de plus en plus populaires auprès des coureurs américains. Pour contrer l’offensive, Harley lance la gamme Sportster, descendante directe du Model K.

Model K

Model K

Model K Sportster

Introduit en 1952, le Model K dispose d’un moteur Flathead (45 ci, 750cm3), d’une boîte 4 vitesses, d’un embrayage à la main et d’un sélecteur de vitesses au pied : une véritable révolution par rapport au Big Twin de l’époque ! Il s’agit également des premiers modèles (civils) à intégrer des suspensions hydrauliques à l’avant et à l’arrière.

 

Ironhead

Ironhead

Ironhead

Les premiers Sportster, aussi appelés Ironhead, ressemblent beaucoup aux Model K et disposent d’un moteur de 54 ci (883 cm3). Le modèle est désormais plus puissant que ses rivales britanniques, profite d’une allure élégante et se révèle accessible (1 100 $ en 1957). Durant les années 1960, la tendance chopper n’épargne pas l’Ironhead, qui se révèle être une base idéale pour ce type de présentations. En 1972, le moteur est remplacé et développe une cylindrée de 1000 cm3. Pour répondre aux normes américaines, le changement de vitesses s’effectuera du côté gauche dès 1975. Le 1000 fonte cédera sa place au moteur Evolution en 1986. Deux cylindrées sont proposées : 883 et 1100 cm3.

Mises à jour régulières

Sportster Iron 1200 (2019)

Sportster Iron 1200 (2019)

Au fil des ans, Harley-Davidson s’adapte aux nouvelles normes et avancées techniques, notamment :

  • 1988 : le moteur 1200 cm3 remplace le 1100 cm3
  • 1990 : les motos sont équipées de boites 5 vitesses
  • 2004 : un nouveau cadre voit le jour, le moteur est monté sur silent blocs pour réduire les vibrations
  • 2007 : le Sportster adopte l’injection Delphi
  • 2014 : l’ABS équipe la gamme

Le Sportster en compétition

Outre son succès commercial, le Sportster connaît ses heures de gloire sur piste. Notamment sur le lac salé de BonnevilleLéo Payne atteint en 1969 la vitesse surréaliste de 323 km/h avec son Ironhead préparé, baptisé « Turnip Eater ». L’année suivante, Cal Rayborn frôle les 430 km/h avec son Streamliner équipé d’un moteur Ironhead. Il est détenteur du record de vitesse jusqu’en 1975.

 

 

 

Découvrez d’autres articles sur notre blog et commandez toutes vos pièces sur ksmotorcycles.com !

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *